Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 23:51

Rasta Rockett, le combat rasta par un film culte de Jon Turteltaub.

 

 

Le récit :

 

Derice, Sanka, Irwin et Junior 4 Jamaïquains vont par un concours de circonstances participer aux Jeux Olympiques de Calgary. Combats, Courage, Valeurs, Détermination, Respect.  Pour affronter la glace et passer la ligne d'arrivée, leur origine sera leur plus grande force.

 

 

Le Réalisateur :

 

Rasta Rockett restera sans nul doute l'emblème de ce réalisateur doué pour raconter les grandes histoires. Si depuis 1993, ses films se cantonnent sans doute trop à l'esprit Block Buster de Disney ("Sale môme", "Benjamin Gates", "L'apprenti Sorcier"...), cela ne l'empêche pas de collectionner les succès. Mais pour moi, sa patte humaniste et émouvante s'est éteint progressivement pour fournir des films certes à succès mais dépourvus de fond. 

 

 

L'avis :

 

Ce film possède une des écritures certainement les plus inouïes et réfléchies de l'histoire du cinéma. Derrière chaque phrase devenue aujourd'hui culte, se cache un message, une réflexion, une défense de sa propre identité. 


Jouant habilement avec leur univers "décalé", on partage leur avancée dans leurs périples habités par à un humour OVNI. Et toutes les difficultés rencontrées sont prétexte à en faire l'utilisation dans la vue d'une résolution mêlant ferveur, grâce et esprit d'équipe.


Les personnages sont forts et alors qu'on ne fait qu'entre apercevoir leur passé, souffrance et rêve...nous sommes irrémédiablement touché et en empathie avec eux. Au point que si même visuellement tous nous oppose à eux, on a le sentiment de les comprendre et connaitre depuis toujours. Quelle meilleure représentation de l'universalité ?

 

Enfin, nous touchons là, à une des plus belles fins du cinéma où les émotions s'entrechoquent et la notion de récompense devient transcendante.

(Quand on sait que l'histoire est au départ vraie, on ne peut que se taire face à l'exploit réalisé par ces hommes). Un film à montrer dans tous les écoles... de la primaire au lycée.

 

Pour finir quelques unes des citations qui ont marqués un film, une génération et une culture.

 

 

 

L’important dans l’existence, c’est d’accomplir sa vocation.

 

Les suisses font ça pour se motiver au départ !

C’est pas une raison ! Ils fabriquent aussi des couteaux on... on va pas tout faire comme eux !

 

- Qu’est-ce que tu fumes Sanka man ?

- Je fume pas, j’expire.


Je suis Sanka Coffie, le plus grand pousseur du push-car de toute la Jamaïque... Et tu veux qu’je freine !?


Notre père qui êtes à Calgary,
Que le bobsleigh soit sanctifié,
Que notre médaille arrive
Et que votre volonté soit faites sur la terre comme dans le virage n°7.
Liberté et justice pour la Jamaïque.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog du Petit Critique Culturel
  • : Cinéma et Littérature en favoris. Ce blog à pour fonction de témoigner de mes coups de coeur culturels, ainsi que mes découvertes diverses et variées sur et dans le monde. Bonne lecture.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories