Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 11:18

La Dame en Noir, un film d'angoisse saisissant de James Watkins


La Dame en noir : photo Daniel Radcliffe

 

Le récit :

 

Arthur Kipps, interprété avec brio par Daniel Radcliffe, est un jeune notaire originaire de Londres. Contraint de partir à Crythin Gifford (un village perdu sortant de nulle part), il est là_bas chargé de régler la succession d'une cliente décédée récemment.

Mais sur l'île ou s'érige le manoir de la défunte, le triste passé du village et l'ombre oppressante d'un esprit vengeur ne le quitte plus.

 

 

Le Réalisateur :

 

Scénariste avant tout de films d'épouvante, James Watkins débute sa carrière de réalisateur avec un film à succès "Eden Lake". Se familiarisant au fur et à mesure avec ce genre, il propose aujourd'hui un film d'épouvante plongé dans une époque passée londonienne, où Daniel Radcliffe présente un jeu d'acteur extrêmement juste. Son prochain film Mathusalem sera produit par David Heyman... ce nom vous dit quelque chose ? Pas étonnant car ce n'est nul autre que l'heureux producteur des Harry Potter où nous retrouvions D. Radcliffe.

 

 

L'avis :

 

Loin d'être un spécialiste du film d'horreur - d'épouvante... je parlerai donc en tant qu'amateur de ce genre de film ; pour les adeptes, je m'excuse dès lors car mon opinion manquera cruellement de références.

 

Personnellement, je fus séduit dès les premières minutes par l'univers proposé. Après une ouverture telle une poésie tragique, on est happé par la performance tout en retenue et douleur de Daniel Radcliffe. Celle-ci rendant les scènes d'épouvantes encore plus crédibles et saisissantes.

Adjoint à cet univers : le graphisme de la demeure de la défunte, les couleurs (aussi bien les couleurs elle même, que leurs présences dans le cadre), le jeu avec le clair de lune et les éclairs, les apparitions... Le tout se rapprochant très fortement de "L'Orphelinat" de Juan Antonio Bayona. Un film qui sans aucun doute a eu son influence sur la réalisation de La Dame en Noir.

 

Les acteurs plongés dans cette époque dépassée sont d'une incroyable justesse et d'un charisme renforçant avec finesse l'étrangeté de ce village maudit. Ainsi, bien que le village soit peu représenté, sa présence est tellement forte, qu'il plane tel une ombre sur tout le long du déroulé de l'histoire. Grâce à cela, le fait que nous ne nous attardons pas plus longuement sur les villageois et leurs histoires personnelles ne nous manque pas.

 

Cependant bien que le résultat reste appréciable, je suis au regret de constater que la narration, l'évolution du film, les lieux, les personnages et leur représentation... se confondent même avec un léger décalage avec ce film l'Orphelinat. Et malheureusement, même si la performance de Daniel Radcliffe sort du lot, on peut avoir le sentiment que La Dame en Noir est une version remodelée (avec brio je le répète) de ce film par Watkins.

Ajouté à celà, un suspens bien présent mais trop répétitif. Dans le sens où il correspond à celui du genre (apparitions fugace, sons intenses...), mais qu'il ne s'inscrit pas suffisament dans les rebondissements de l'histoire. En définitive, le film progresse dans une effrayante linéarité.

 

En conclusion, un excellent film à aller voir...mais où les amoureux du genre auront un léger sentiment de déjà vue, et resteront sur l'attente d'un fond inassouvie...

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog du Petit Critique Culturel
  • : Cinéma et Littérature en favoris. Ce blog à pour fonction de témoigner de mes coups de coeur culturels, ainsi que mes découvertes diverses et variées sur et dans le monde. Bonne lecture.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories